Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 20:30

 

banniereintersyndicaleVirgin2013

 

Le 7 janvier, Virgin est en sursis… La mobilisation des salarié-es conduit à une rencontre des syndicats de l’enseigne avec Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture. Ces contacts se sont poursuivis, une rencontre interministérielle a eu eu lieu le 16 janvier et l’intersyndicale va de nouveau rencontrer des représentants de différents ministères (Culture, Travail, Commerce et, pour la première fois, Redressement Productif/Économie numérique) le 25 février pour parler concrètement de leur engagement dans la recherche de repreneurs.

Le 14 janvier, le Tribunal de commerce de Paris prononce une période d’observation de l’enseigne au moins jusqu’au 14 mai prochain.

Le 29 janvier, suite à notre manifestation nationale, Walter BUTLER, actionnaire principal, reçoit une délégation de salarié-es de Virgin de toute la France, et débutent alors des négociations concernant les modalités d’un abondement du fonds Butler en cas d’un éventuel « Plan de Sauvegarde de l’Emploi ».

Le 21 février, lors d’une réunion extraordinaire du Comité  d’Entreprise, maître Philippot, administrateur judiciaire, annonce la mise en vente de Virgin à partir du 22 février et l’ouverture de la fameuse « data-room » mise à disposition des candidats-repreneurs qui ont jusqu’au 5 avril pour se manifester.

Dans le même temps, des maires et des élus locaux de Paris, Avignon, Rennes, Rouen, Bayonne, Marseille, Bordeaux, etc. écrivent à Butler ou au gouvernement et votent des vœux de soutien aux salarié-es prônant le maintien des magasins.

Tout cela n’aurait pas eu lieu sans une mobilisation formidable et inédite de toutes et tous ! Notre enseigne serait peut-être déjà liquidée et nous, les salarié-es, déjà dans les files de Pôle Emploi si nous n’avions pas pris notre destin en main !

Non, nous ne sommes pas morts, l’histoire continue ! Alors que la direction, l’administrateur judiciaire et la mandataire judiciaire ont déjà montré qu’ils ont peu de considération pour les salariés, certains jouent les oiseaux de mauvais augure en magasin et annoncent que « fin mai tout sera terminé ». Ils se permettent même de casser l’outil de travail en jetant tables et étagères avec les ordures au prétexte qu’« il n’y’a plus de livraison de marchandises » ! Nous dénonçons ces agissements néfastes et probablement illégaux et appelons à s’y opposer ! Il est de la responsabilité de chaque salarié-e de faire en sorte, ensemble, que les magasins tournent ! Nous ne nous laisserons pas liquider !

Dans cet état d’esprit, positif et déterminé, l’intersyndicale VIRGIN appelle tous les salarié-es à arrêter le travail le 5 mars, journée nationale d’action pour la défense des droits des salariés. Le matin, faisons entendre ensemble nos revendications, quinze jours avant la prochaine audience auprès du Tribunal ! Toutes les initiatives sont bonnes, tant qu’elles nous offrent une nouvelle tribune !

Ceux qui le souhaitent pourront également, l’après-midi, se joindre en masse avec les autres intersyndicales « en lutte », à la manifestation unitaire, organisée par les organisations CGT, FO, FSU (fonction publique) et Union syndicale Solidaires, afin de s’opposer à la ratification par l’Assemblée nationale de l’accord dit de « sécurisation de l’emploi », qui nous concerne au premier plan, car comportant notamment des mesures qui pourraient permettre des Plans de Sauvegarde de l’Emploi encore plus expéditifs ! Pour l’Ile-de-France, rendez-vous le mardi 5 mars à 14h, Place du Châtelet à Paris en direction de l’Assemblée Nationale.

 

La mobilisation paie ! Continuons ! Tous en grève le 5 mars !

CFTC : murielle-13013@hotmail.fr
CGC : virginstorescgc@gmail.com
CGT : cgtvirgin@yahoo.fr
FO : fovirgin@yahoo.fr
SUD : sudvirgin@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article

commentaires