Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 12:07

 

Intersyndical.jpg

 

 

La situation actuelle de l’enseigne Virgin, et surtout de ses magasins, est de toute évidence extrêmement inquiétante.

 

Le plan stratégique triennal de la direction n’a pas amené les résultats attendus en terme de chiffres, de marge commerciale nette, ni même de fréquentation des sites (à savoir augmenter le trafic en captant particulièrement les 15-35 ans).

 

Par contre, cette politique se traduit, en ce début 2012, par la fermeture du magasin de Metz (non renouvellement du bail) et de celui de Toulouse (cession du bail), pour donner lieu à une rentrée nette de cash qui permettrait de tenir durant les deux périodes critiques en terme de trésorerie, l’été et la fin d’année. À cela il faut ajouter la parution de différents articles dans la presse annonçant notamment l’éventuelle fermeture du site des Champs Elysées (Figaro économique du vendredi 02 Mars 2012, repris par la plupart des media nationaux).

 

À la vue de ces événements, on peut se demander si la nouvelle stratégie de la direction s’inscrit encore dans une logique de développement commercial et de recherche de nouveaux concepts.

 

D’une part, aucun investissement financier suffisant n’est envisagé, voire envisageable, alors que l’expert comptable mandaté par le Comité d’Entreprise confirme que cela est nécessaire au développement du Chiffre d’Affaire.

 

D’autre part, il semble évident qu’aucun magasin, quand bien même il dégagerait des résultats positifs, ne soit à l’abri d’une fermeture si une « opportunité » se présente. Avec l’exemple de Toulouse, il est évident que les fins de baux commerciaux ne sont  plus l’unique argument d’une fermeture.

 

On nous annonce le recentrage de notre activité sur des surfaces commerciales de 1200m2ainsi que le développement du portail numérique VirginMega, mais quelle place pour les établissements dépassant cette surface ? Quel avenir pour tous nos magasins et nos 1230 collègues ?

 

Dans ce contexte alarmant, la nécessité de diligenter un cabinet d’avocats s’est imposée unanimement aux élus du Comité d’Entreprise. Le processus engagé par la direction nous paraît hors des clous, semblant s’acheminer vers une vente à la découpe… ou pire encore ?

 

 

 

Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 20:30

 

 

Mal né… et mal mort : le Virgin de Saint-Denis fermera ses portes au printemps prochain. L’annonce en a été faite aux salariés du magasin ce vendredi. En un an, c’est le troisième magasin Virgin dont on déplore la fermeture après Mérignac (début 2011) et le Louvre (fin décembre).

Ouvert en 2006, ce magasin n’a jamais gagné d’argent et déjà avant son ouverture, les syndicats de l’enseigne s’étaient montrés très circonspects sur ses chances de réussite.

Encore une fois, c’est un bien mauvais signal que l’on envoie aux employés de l’enseigne à quelques semaines d’un Noël capital pour l’avenir de la société. Ça l’est encore plus pour la poignée de salariés du magasin qui se sont battus bec et ongles pour tenir un magasin dans un environnement difficile.

Comme pour le Louvre, les salariés de Saint-Denis ont la garantie de retrouver un emploi dans un autre magasin, aux mêmes conditions. Mais aujourd’hui, beaucoup regrettent déjà le climat solidaire et chaleureux qu’ils avaient su instaurer, entre eux,  au sein de leur équipe.

Pour notre part, nous nous demandons si cette fermeture est vraiment nécessaire, les pertes du magasin n’étant malheureusement qu’une infime partie du passif de la société. Il nous apparait beaucoup plus urgent et nécessaire de bâtir enfin ce modèle d’entreprise viable et pérenne, ce «nouveau Virgin » annoncé il y a tout juste un an par Jean-Louis Raynard. Les corners casques et Blu-ray, sans parler des pop-up stores des Champs, sont loin de donner du muscle à l’armature Virgin et auront bien du mal à se substituer à nos métiers historiques, en crise mais encore plus gros générateurs de cash. 

On n’attend pas de miracle, mais simplement LA ou LES vraies bonnes idées issues des cerveaux de nos nouveaux directeurs commerciaux, produits, marketing, communication, exploitation, etc. Mais il y a tant à faire encore en terme de communication interne

Pendant ce temps dans les magasins, certains grincent des dents (TNU, caisses), tout le monde les serre. Faire toujours plus (même la DRH ose le demander) alors qu’on est toujours moins…  Mais jusqu’à quand cela va-t-il pouvoir tenir ?

http://img850.imageshack.us/img850/5834/polls300pxrip433933175a.jpg
Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 19:00

 

 

 

Curieuse conception du dialogue social que celui de l’actuelle DRH ! On connaissait les accords d'entreprise,  les "non-accords" (les NAO en sont malheureusement un triste exemple), voici maintenant l'accord en cours d'élaboration dont la disposition la plus contestée est mise en place avant la fin de la négociation !

Il y a quelques jours, une note émanant des services de la DRH indique l’obligation faite aux vendeurs TNU d’encaisser dorénavant les clients qui en émettraient le vœu, et demande à leurs responsables de relayer sans attendre cette nouvelle mission. 

Autant le dire tout de suite : cette disposition, débattue lors des premières réunions de négociations sur les classifications, a donné lieu à de sévères débats et a été rejetée par la quasi-totalité des syndicats. Seul le représentant de la CGC (syndicat cadres-AGM) a finalement rendu un vote positif, en vertu de l’hypothétique augmentation du bonus que cela pourrait engendrer. Et au lendemain du vote du Comité d’Entreprise (8 votes contre, 1 refus de se prononcer, et 1 vote pour) intervenu jeudi 22 septembre, voilà que la direction organise illico presto l’application de cette mesure ô combien contestée.

Tant qu’on négocie, on n’agit pas, pensions-nous…. Autant dire que la direction s’affranchit allègrement de son obligation morale de loyauté !

Bien qu’elle s’en défende, la DRH vient d’inventer chez Virgin le « vendeur-caissier ». Jusqu’à maintenant, certains employés, dans plusieurs magasins et de différents rayons, le faisaient parfois de leur propre initiative, sur une base plutôt volontaire : ces derniers disaient même qu’ils attendaient une vraie reconnaissance financière de leur « polyvalence ».  Ils en seront pour leur frais ! Et bientôt, on nous inventera quoi ? La polyvalence à zéro euro dans tous les secteurs ? Un PSE spécial caisses

La CGT déclare solennellement son hostilité à cette disposition, prise de manière unilatérale, au mépris même des attentes des salariés et des demandes de leurs représentants. La CGT est prête à prendre la défense de tous ceux qui invoqueront le statu quo de leur statut de vendeur. Enfin, elle déplore qu’à quelques semaines d’une fin d’année plus que capitale pour l’avenir de la société, la direction de Virgin joue la carte de la défiance et de l’autoritarisme, bien mauvaises conseillères…

http://img849.imageshack.us/img849/1785/6362862illustrationdunv.jpg
Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 20:30

 

 

 

 

http://img822.imageshack.us/img822/3038/54001451.jpg

 

 

Encore un coup dur pour les salariés de Virgin ! Alors que la fermeture de certains établissements  en difficulté pend sur leur tête comme l’épée de Damoclès (exemple très récent : Mérignac), voilà maintenant qu’on leur annonce qu’un des sites phares de l’enseigne va devoir mettre la clef sous la porte : le magasin du Louvre, l’un des plus rentables en 2010, va fermer par la seule volonté de son bailleur, Unibail. Ce dernier a en effet décidé de ne pas renouveler le contrat qui le lie à Virgin et l’a invité à quitter les lieux en septembre prochain au pire, à la fin de l’année au mieux.

 

Les 35 salariés en CDI du magasin vont donc devoir être reclassés dans les autres établissements du réseau. Ce sera plus facile pour eux que pour leurs collègues de Mérignac, l’Île-de-France regroupant la moitié des établissements Virgin.

 

« Il n’y aura pas de PSE pour le Louvre, tous les salariés seront reclassés », assure la Direction des Ressources Humaines. Tant mieux, serait-on tenté de penser… Mais pourtant,  si cela n’en porte pas le nom, ça en a pourtant bien l’amère saveur ! La direction compte ainsi sur l’ouverture du magasin de la gare Saint-Lazare (une vingtaine de postes) prévue éventuellement pour février 2012 et sur le turn-over des autres sites de la région pour reclasser les salariés du Louvre. Mais de nombreuses questions sont encore en suspens :

 

 Quelles garanties ont les salariés du Louvre d’obtenir un poste équivalent aux mêmes conditions (salaires, horaires…) ?

 Quel est le modèle d’activité du magasin de Saint-Lazare ?

 Que sera-t-il proposé à ceux qui ne désirent pas aller dans un autre magasin ?

 À quelles conditions est-il mis fin au bail : est-ce que Virgin va toucher une indemnité d’éviction ou est-ce que Virgin bénéficie d’une assurance de perte d’exploitation ?

 Le bailleur va-t-il donner un délai de grâce pour repousser la fermeture de septembre 2011 à début 2012 ?

 Quelles garanties avons-nous qu’une telle situation ne se reproduise pas demain dans un autre magasin ?

 

D’autre part, on peut se demander si l’une des raisons majeures pour lesquelles la direction ne fait pas de plan social n’est pas ainsi de se réserver la possibilité d’en faire un pour d’autres établissements dans les mois à venir…

 

Nous vous appelons donc tous à être vigilants et à faire savoir à nos collègues du Louvre que nous nous battrons tous ensemble pour qu’ils aient des garanties sur le meilleur reclassement possible en interne, mais aussi pour quitter l’entreprise, si telle est leur volonté. 

 

 

http://img200.imageshack.us/img200/3558/nmphoto270165.jpg

 

Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 20:30

 

 

 

Lors de la deuxième réunion de négociation qui s’est tenu ce 22 mars, la revendication fondamentale de la CGT a été une augmentation générale (grille et hors grille) supérieure à l’inflation (1,8%). Bref, le minimum pour ne pas sombrer dans l’indécence, surtout lorsque l’on pense à l’explosion des prix de certains produits alimentaires de première nécessité déjà annoncée pour les semaines à venir.

 

Mais la seule revendication retenue par la direction pour un éventuel accord est l’augmentation du ticket restaurant à 8€ - elle s’est d’ores et déjà engagée à le passer à 7€50, accord ou pas. N’oublions pas que cette augmentation est co-financée par les salariés puisque 45% du montant des tickets est prélevé sur nos salaires.

 

La CGT ne signera donc probablement pas d’accord de NAO cette année, les dernières propositions formulées par la direction nous paraissant moralement inacceptables.

 

Les augmentations annoncées par la direction sont ainsi largement inférieures à l’augmentation du coût de la vie : 1,2% sur la grille… du 1 avril 2010 et non sur la grille actuelle ! Ce qui veut dire que pour les employés des deux premiers niveaux de notre grille ce ne sera que 0,18% et 0,87% sur votre SMIC actuel !

 

Et pour les hors grille ? Rien.

 

Pour boucler les fins de mois, vous pouvez toujours espérer une petite augmentation au « mérite » (ou à la gueule ?). Elle sera déterminée par la DRH, les RRH et les DR sur proposition des DM après consultation des RM et prise sur une enveloppe nationale de 0,75% de la masse salariale. Il sera difficile de faire plus inégalitaire, obscure et opaque.

 

En fin d’année dernière, Laure Hauseux et Jean-Louis Raynard nous avaient promis de la sueur et des larmes. Ils y ajoutent aujourd’hui un peu plus de pauvreté et de précarité en faisant le choix de considérer avant tout les salariés comme une « ligne intermédiaire de dépenses sur un bilan comptable » plutôt qu’une réserve de compétences et de savoir faire, un potentiel humain sur lequel compter et investir.

http://img690.imageshack.us/img690/3375/grilled20es20salaires.jpg

 

Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 10:01

 

 

Après quatre ans sans accord salarial chez Virgin et sans augmentation conséquente de nos salaires, allons-nous enfin retrouver un vrai dialogue social ?

 

La CGT est déterminée à défendre les intérêts des salariés dans une démarche ouverte et constructive. Elle l’a encore démontré le 8 mars lors de la première réunion de Négociation Annuelle Obligatoire (NAO).

 

Consciente des difficultés de l’entreprise, la délégation CGT a notamment fait remarquer que depuis dix ans, aucun investissement conséquent n’avait été fait sur le capital humain. Malgré les pertes endémiques, l’entreprise à toujours su trouver des fonds pour les distribuer à des cabinets de consultants externes dans le cadre de projets inadaptés (Virgin First, Client First…). Par contre, elle n’a jamais eu l’audace et l’intelligence d’investir dans le savoir-faire et l’expérience du collectif de travail.

 

Fort de ce constat, voici nos revendications :

 

 

* Augmentation générale pour tous, grille et hors grille, d’un minimum de 3%.

Pas d’enveloppe par magasin.

* Revalorisation de la grille, avec restauration de vrais écarts entre chaque niveau.

* Retour progressif du 13ème mois.

* Tickets restaurants à 8€.

* Prime d’ancienneté : 1% tous les ans (et non plus tous les deux ans), calculée sur le salaire brut et non sur le salaire conventionnel, à partir de 2 ans d’ancienneté.

* Suppression de la carence maladie pour les employés.

* Prise en charge de la journée de solidarité.

* Récupération du 1er mai lorsqu’il tombe un dimanche.

* Tous les Cadres rémunérés au moins au PMSS.

* Création du Compte Épargne Temps (AGM et Cadres).

* Enfant malade : 4 jours par an, par enfant.

* 2 jours consécutifs de repos 2 fois par mois.

 

 

http://img5.imageshack.us/img5/7905/salaireminimum.jpg

 


Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 10:00

 

 

En espérant que très rapidement ces textes se traduisent par des actions concrètes, la CGT vient de signer deux accords d’entreprise, l’un relatif à l’insertion et au maintien dans l’emploi des personnes handicapées, l’autre concernant le stress au travail.

 

 

Le premier accord prévoit la mise en place de plans d’action pour atteindre d’ici trois ans un taux d’emploi de 4% de travailleurs handicapés : sensibilisation et communication, recrutement et intégration, maintien dans l’emploi, travail avec le secteur protégé, adaptation aux mutations technologiques.

 

Ce n’est qu’une étape et nous serons vigilants quant à l’application et au suivi de ces mesures, mais il nous semble beaucoup plus judicieux d’agir que de continuer à payer des pénalités, comme c’était le cas jusqu’à présent.

 

 

L’accord relatif au stress au travail va permettre de donner corps à une revendication récurrente de la CGT Virgin : la mise en place de formations sur la gestion du stress et de l’agressivité qui concerneront prioritairement les salariés des secteurs caisse et vente.

 

Dans cet accord, la direction reconnaît que « la poursuite des difficultés économiques de l’entreprise constitue la principale cause de stress auprès des collaborateurs ». Elle admet par ailleurs que « la situation fragile de l’entreprise n’a pas non plus permis de réaliser l’ensemble des investissements nécessaires au renouvellement de nos outils dont l’obsolescence ne peut qu’être constatée et qui sont également facteurs de stress au travail ».

 

Malgré le manque de moyens actuellement pour mettre en place un véritable plan d’action, la reconnaissance de ce constat constitue une base réaliste de négociation et nous avons d’ailleurs obtenu la possibilité de rediscuter et d’étoffer cet accord dès l’année prochaine.

 

 

La validation de ces deux textes montre la détermination de la CGT à bâtir et accompagner des projets constructifs et en phase avec la réalité de l’entreprise et dans l’intérêt des salariés.

 

http://img197.imageshack.us/img197/4688/22883628.jpg

 

Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 20:30

 

logocgtvirgin

 

 

L’arrivée ces derniers mois de nouveaux dirigeants à la tête de Virgin (Jean-Louis Raynard comme Directeur Général Exécutif, Laure Hauseux comme Directrice Générale Adjointe et Marie Rouen comme Directrice des Ressources Humaines) n’a pas tardé à produire ses premiers effets : un séminaire de cadres a lancé le processus de « retournement  de l’enseigne » (ce sont leurs propres termes) pour les 3 ans à venir, mais surtout un plan social a été lancé de manière quasi-concomitante visant à fermer le magasin de Mérignac, qui compte 18 salariés.

Mérignac va donc être sacrifié car les résultats ne sont pas à la hauteur, nous dit-on, que les travaux en cours et à venir vont encore handicaper sa capacité à revenir dans la course. Pour autant, il y a deux ans, le magasin était presque à l’équilibre. Mais les efforts des salariés du magasin n’ont pas été suffisants pour contrer seuls, avec le peu de moyens que nous connaissons tous, une concurrence toujours plus forte (Cultura, Boulanger…).

Ce qui est inquiétant, c’est que plusieurs magasins sont à des degrés divers dans la même situation que Mérignac et connaissent ces derniers mois un Chiffre d’Affaire et un Résultat d’Exploitation en baisse, dans un contexte de crise et sur des marchés en déclin… Alors pourquoi Mérignac ? Parce qu’un repreneur intéressé par le bail s’est manifesté, nous explique t’on… Et si quelqu’un était prêt à reprendre les murs de Metz, de Strasbourg, de Saint-Denis, voire des Champs-Elysées, multiplierait-on ainsi les plans sociaux ? Après Virgin First, Client First, assistons nous à Plan social First ?

Si le projet triennal de la Direction définit un objectif, à aucun moment on nous a expliqué comment, avec quels moyens et quelles ressources ce plan sera appliqué. D’une part on nous annonce maintenant ce projet de fermeture, nous signifiant que le plan de la direction ne peut pas sauver ce magasin, mais d’autre part on nous demande d’attendre 2011 pour être informés des moyens mis en œuvre pour appliquer ce plan… Étrange logique. On aurait vraiment préféré entendre nos dirigeants sur la façon dont concrètement ils envisagent de décliner leur stratégie avant de se voir annoncer une fermeture. N’en déplaise à certains dirigeants, ça nous regarde !  La confiance qu’ils nous demandent de leur accorder est déjà bien écornée…

Avec nos partenaires des autres syndicats, notre ambition est donc clairement d’accompagner au mieux nos collègues de Mérignac et de lever au plus tôt le voile sur les projets de notre direction. Serrer les dents quelques mois de plus, en attendant que ça passe, avec rien à la clef ne sera pas notre credo !

Contact : 06 19 87 57 20 / cgtvirgin@yahoo.fr

 

http://img525.imageshack.us/img525/9311/232187virginengreve460x.jpg
 
Deux articles sur la grève au Virgin Merignac est paru dans le journal Sud Ouest :
 
  
  
 
Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 20:00

 

Le tract de l'union syndicale pour la journée de manifestation nationale contre le nouveau régime de retraite le 7 septembre. Des défilés auront lieu dans plusieurs grandes villes. Rendez-vous pour ceux qui le souhaitent à Paris à 14h00 Place de la République.

 

http://img820.imageshack.us/img820/9041/20100907page1.jpg
http://img651.imageshack.us/img651/9503/20100907page2.jpg
Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 20:30

 

Logos syndicaux-CGC-CGT-FO-SUD

 

 

Conscients des difficultés dans lesquelles se trouve Virgin et de la situation économique en général, nous avions, tous syndicats confondus, volontairement modéré nos propositions au cours de la première réunion de la NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) du 21 avril 2010.

Nous avions notamment demandé une hausse générale mais raisonnable des salaires avec une vraie grille, des tickets restaurant à 8€, le calcul de la prime d’ancienneté tous les ans et sur le salaire brut au lieu de tous les deux ans et sur le salaire conventionnel, des cadres payés au moins au plafond de la sécurité sociale, la suppression de la carence maladie, mais aussi des mesures telles que d’avoir vraiment deux jours de repos consécutifs au moins une ou deux fois par mois ou un peu plus de jours pour enfant malade.

Malheureusement, en réponse à notre modération et à notre ouverture vers des mesures ne touchant pas qu’au salaire, l’entreprise répond par un refus quasi systématique des promesses d’ouverture de chantiers !

Tout cela n’empêchera pas la direction d’annoncer généreusement une très légère réévaluation de la grille, mais ne vous y trompez, ce n’est pas un cadeau de nos seigneurs et maîtres, c’est simplement l’application de la nouvelle grille de notre branche d’activité !

Nous savions un peu à quoi nous attendre, mais plus de quatre heures de réunion pour finir par l’annonce de ces non mesures sans qu’à aucun moment il n’y ait de négociation, on peut se demander quelle considération la direction a pour les élus et pour les salariés qu’ils représentent…

Oui, il y a des choix à faire et la modernisation de l’entreprise est nécessaire, mais nous avons aussi rappelé à madame Drocourt que l’entreprise ne peut se redresser qu’avec nous tous et qu’il serait temps d’investir un minimum dans l’humain, la première force de Virgin, et pas seulement par des formations pour l’encadrement et le recours à des consultants externes !


Repost 0
Published by blogcgtvirgin - dans Tracts
commenter cet article